PARTAGER

En mars 2015, le maïs a connu sur certains marchés de producteurs
des prélèvements. Cela s’est traduit par une hausse des
prix sur ces marchés. L’approvisionnement des pays limitrophes
en igname et en gari a conduit à une baisse du niveau de
l’offre sur les marchés. On note par rapport à ceux du mois
passé que les prix du haricot et du soja sont restés stables sur
plusieurs marchés.

                                                                      Télécharger

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE